Logo should be displayed here   


Le 2ème DG300 pour Yverdon
 

 

  DG300 bis
  Comment participer?
  Matière première
  Technique utilisée
  Moulage
  Réparations
    Un 1er trou
    Emplenture
    Bord d'attaque
    Crochet
  > Bout d'aile #1
    Bout d'aile #2
    Bord de fuite
    Fuselage
  L'équipe
  Plan du site




  Deutsch

  Imprimer

Bout d'aile #1

Les deux ailes à réparer ont eu leurs extrémités ou bouts d'aile fortement endommagées.

L'aile décrite sur cette page a eu son extrémité complètement détruite, mais heureusement que sur une largeur d'une vingtaine de centimètres, sans atteindre l'aileron.
On voit que le longeron a mieux résisté que la peau.
Grossformat

La technique de réparation choisie pour ce bout d'aile consiste à 'amputer' la partie détruite et à la remplacer par le bout d'aile retiré d'une autre aile. - Cette dernière avait son bout d'aile intact, était par contre pratiquement irréparable au niveau du longeron près de l'emplanture.

A droite, l'extrémité de l'aile ci-dessus proprement 'amputée' et à gauche le bout d'aile prélevé d'une de ces ailes-là. - On remarque que le longeron a été enlevé de la 'bouture' afin qu'elle puisse s'emboîter par-dessus le longeron de l'aile.
Tout à gauche, le pull et les mains blanchis du maître des réparations.
Grossformat
Après avoir dégagé la peau sur le dessus du longeron et scié le pourtour du longeron, ce dernier a pu être enlevé du bout d'aile en laissant l'ouverture prête à s'y voir emboîter le longeron de l'aile.
Daniel dégage à l'aide d'un ciseau gRossier les restes des semelles du longeron pour aboutir à une surface propre à l'intérieur de l'aile.
Grossformat

Fixation du bout d'aile

Le longeron change de structure vers l'extrémité: les semelles collées contre les peaux de l'aile se prolongent au-delà de la fin de l'âme (partie centrale du double-T). - C'est-à-dire que sur la deuxième photo ci-dessus, on voit la fin de l'âme, mais les semelles devraient se prolonger pratiquement jusqu'à l'extrémité de l'aile, mais elles ont été détruites lors de l'attéro en campagne catastrophe!

Pour garantir une bonne fixation entre l'aile et son nouveau bout d'aile, les semelles du longeron doivent être prolongées: la structure sandwich se voit ôtée la peau extérieure ainsi que la mousse. Une 'rallonge' est posée sur les semelles du longeron, rallonge qui se prolonge sur la face intérieure de la peau (intérieure) du sandwich sur environ la même longueur.

On distingue bien la 'rallonge' qui recouvre le longeron sur la moitié droite et qui cache presque complètement la face intérieure de la peau (intérieure) du sandwich. Grossformat
Autre face de l'aile:
Moitié gauche: la semelle du longeron recouvert par la rallonge ou raccord. Moitié droite: peau extérieure et mousse du sandwich enlevées, le raccord/rallonge qui recouvre la peau dégagée.
Grossformat

Cette rallonge ou raccord est réalisée par plusieurs rovings, bien évidemment dans le sens du longeron, recouverts par quelques couches de tissus de fibre de verre.

Ici, la peau extérieure et la mousse du sandwich ont été dégagées sur le pourtour sur 1 ou 2 centimètres supplémentaires. - On distingue bien la surface interne de la peau intérieure du sandwich. Grossformat
On distingue clairement la semelle reconstruite du longeron, la semelle d'origine qui déborde sous la première et finalement, sur le pourtour, la peau intérieure du sandwich. Grossformat

Reconstruction de la structure de sandwich

Ici, la peau intérieure du sandwich est en cours de reconstruction: la résine est appliquée et travaillée dans le tissu à l'aide d'un pinceau. Grossformat

La suite consiste à y loger un bout de mousse taillé sur mesure pour combler le trou et reconstruire ainsi le centre de la structure de sandwich. Ensuite, la peau extérieure du sandwich devra être ajoutée pour 'refermer' le sandwich.
Ceci aura été réalisé le samedi 1er mars '08:

La mousse a été découpée, ajustée et collée dans le trou de la photo ci-dessus. Puis ponçage des bors de colle et, surtout, fraisage en biais des bords de la peau. Grossformat
Ici, une vue agrandie du joint entre l'aile et le bout d'aile remplacé. - On voit bien comme les différentes couches ont été fraisées pour atteindre finalement la mousse près de la jointure.
Il est inutile de préciser qu'il s'agit là d'un travail de précision d'une personne qui en a l'habitude !
Grossformat

Ici, une vue agrandie du pour-tour du Blätz de mousse:
Du haut vers le bas:

  1. Gel-coat avec les premières traces de la fraise
  2. Les différentes couches de fibres
  3. Quelques alvéoles de la mousse d'origine - brune - près du joint
  4. Une infime couche de colle et puis
  5. La mousse de remplacement, turquoise.
Grossformat